À Strasbourg, les vélos mécaniques retrouvent une seconde vie

À Strasbourg, une nouvelle entreprise se propose de transformer pour ceux qui le souhaitent, leur vélo classique en vélo à assistance électrique (VAE). Les entrepreneurs nourrissent de grands rêves dans un contexte de forte demande de la bicyclette.

Transformer de vieux vélos classiques, mais toujours fonctionnels en vélos électriques flambants neufs. Le tout à prix réduit. C’est ce que propose OHM & Watt, une entreprise naissante à Strasbourg. L’initiative est portée par Thomas Hampé-Kautz, un trentenaire précédemment en service dans l’industrie. Un poste qu’il n’a pas hésité à quitter pour réaliser son rêve. Cette vocation, le diplômé en d’assistance technique d’ingénieur l’a développée grâce à internet. Il y a deux ans, Thomas Hampé-Kautz s’aperçoit du besoin sur le marché de spécialiste de montage des kits pour les vélos. Encore plus dans une ville comme Strasbourg réputée pour abriter de nombreux passionnés de la bicyclette. Ainsi commence une aventure dans laquelle ses parents se laisseront également embarquer. Le projet ficelé et l’étude du marché réalisée donnent naissance à la société créée en mars dernier.

L’idée de la jeune start-up est de proposer aux propriétaires de vélo classique, un moteur de 250 watts. Cette capacité est susceptible d’évoluer selon les besoins de l’utilisateur. Le coût minimum du service est facturé à 790 euros pour ceux qui souhaitent monter eux-mêmes leurs deux roues. L’installation dans les locaux d’OHM & Watt qui prévoit d’ailleurs l’ouverture d’un garage le mois prochain est également possible contre une centaine d’euros supplémentaire.

Une ambition affirmée

Pour ceux qui veulent revenir à leur ancien modèle de vélo, l’entreprise garde les pièces de rechange à sa disposition. La batterie fournie avec le dispositif est montée sur place et entièrement recyclée. Un bon point dans le cadre du respect de l’environnement pour un type de vélo certes à empreinte écologique moindre que les motos, mais dont l’alimentation est souvent sujette à des critiques.

Pour commencer, OHM & Watt table sur 200 vélos à électrifier en moyenne par an. Un chiffre assez modeste tout de même pour une ville alsacienne surnommée capitale du vélo en France. D’autant plus que, à en croire les données recueillies par Thomas Hampé-Kautz, Strasbourg voit circuler quotidiennement 100.000 deux roues dont une petite part est à assistance électrique. L’entreprise voit là une aubaine à saisir et les débuts semblent plutôt prometteurs. Elle tourne actuellement à deux vélos transformés par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.