Joe Biden élu nouveau président des Etats Unis.

Présidentielle américaine : que prévoit Joe Biden pour le climat ?

 

Elu à la présidentielle américaine samedi, Joe Biden a promis de remettre les Etats Unis sur les rails de la transition écologique. Il a déjà indiqué qu’il ramènera son pays dans l’Accord de Paris sur le climat aussi vite que possible.

Des mains vertes dès le 20 janvier

Samedi 7 novembre, Joe Biden a été élu 46e président des États-Unis au détriment de Donald Trump, un climatosceptique notoire. L’arrivée au pouvoir de ce démocrate devrait signer le retour de la première puissance économique dans les débats sur l’environnement. Dans un tweet publié jeudi 5 novembre, le futur locataire de la Maison Blanche avait annoncé les couleurs en s’engageant à ramener son pays dans l’Accord de Paris sur le climat en cas de victoire. « Aujourd’hui, le gouvernement Trump a officiellement quitté l’Accord de Paris sur le climat. Et dans exactement 77 jours, un gouvernement Biden le rejoindra », a-t-il écrit sur Twitter, évoquant le 20 janvier 2021, date à laquelle le prochain président prendra ses fonctions.

Les Etats-Unis sont effectivement sortis de l’accord de Paris sur le climat le mercredi 5 novembre 2020. L’un des objectifs de texte, signé en décembre 2015 par 195 pays, est de contenir la hausse des températures à 1,5 °C par rapport à l’ère pré-industrielle. Etant désormais élu, Joe Biden devra honorer sa promesse. Cela passera d’abord par l’envoi d’une notification à la Convention cadre des nations unies sur le changement climatique (Ccnucc). Puis, le président démocrate devrait attendre 30 jours avant un retour effectif des Etats Unis dans l’Accord de Paris.

2 000 milliards de dollars dans l’énergie propre

Joe Biden affiche d’ores et déjà deux objectifs ambitieux : atteindre la neutralité carbone en 2050 et 100% d’électricité décarbonée en 2035. Pour ce second volet, il souhaite investir 2 000 milliards de dollars dans les énergies propres et les infrastructures « résistantes au climat ». Aussi, Joe Biden prévoit le déploiement massif de bornes de recharge électrique, pour arriver à 500 000 à l’horizon 2030.

En parallèle, le prochain locataire de la Maison Blanche cherchera à restaurer les lois et textes réglementant la protection de l’environnement que son prédécesseur a détricoté pendant son mandat. Donald Trump avait notamment abrogé le Clean Power Plan, signé en août 2015 par Barack Obama et qui devait permettre de réduire fortement la part du charbon aux Etats-Unis.

« La victoire de Joe Biden est une opportunité pour nous toutes et tous »

Seul hic dans les plans de Joe Biden, il n’envisage pas d’interdire la fracturation hydraulique qui représente 35 % de la production énergétique des États-Unis. Il voudrait plutôt mettre fin aux nouvelles concessions de pétrole et de gaz sur les terres fédérales. Un point potentiel de déception, qui nous rappelle que le président démocrate n’a jamais été un défenseur de première heure de l’environnement.

Les ONG se félicitent tout de même de son élection et l’appelle à des changements rapides à la Maison Blanche. « La victoire de Joe Biden est une opportunité pour nous toutes et tous. Nous sommes prudemment optimistes quant à la route à suivre et nous ferons pression pour que l’action climatique soit la plus ambitieuse possible », a déclaré Tamara Toles O’Laughlin, directrice Amérique du Nord à 350.org.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *