Pedro Mendes et Vitorino Hilton en plein planting d'arbres devant des enfants de centre de formation

Montpellier : pour chaque but marqué, cinq arbres plantés

 

A l’initiative de son président Laurent Nicollin et de son fonds de dotation, Montpellier Hérault Sport Club (MHSC) s’est engagé à planter cinq arbres à chaque but marqué par les joueurs du club. Mercredi dernier, c’était au tour du quartier de La Grande Motte de bénéficier de l’opération.

Les Montpelliérains ont aussi les mains vertes

Montpellier Hérault Sport Club (MHSC) ne veut pas que produire de la ferveur dans son stade. Le club souhaite aussi participer à la protection de la planète à travers des plantings d’arbres. Cet été, son président Laurent Nicollin s’est engagé à planter cinq arbres à chaque but marqué par ses joueurs. Intitulée « Un but = 5 arbres plantés », cette initiative s’effectue via le fonds de dotation Espoir orange et rêve bleu, qui mêle action pour la planète et protection de l’environnement. « On mène de nombreuses actions dans les hôpitaux, les écoles. Le volet environnemental s’ajoute au rôle citoyen que l’on développe sur le territoire à côté de celui de footballeur. », explique Katia Mourad, responsable de la communication au MHSC.

Un besoin d’impliquer tous les joueurs

La première opération a été réalisée au domaine Grammont le mardi 17 septembre 2019 par Andy Delort et Arnaud Souquet, buteurs contre Lyon et Bordeaux au mois d’août. Le mercredi 16 octobre, c’était au parc des sports de La Grande Motte de recevoir les jardiniers-footballeurs. Cette fois, les buteurs n’étaient pas à l’honneur, mais des défenseurs : le Portugais Pedro Mendes et le Brésilien Vitorino Hilton, qui vit dans ce quartier depuis huit ans. « C’est toujours les mêmes, Andy Delot, Florent Mollet » (qui plantent des arbres), plaisantent Pedro Mendes, qui a participé à la victoire contre Monaco début octobre en inscrivant un des 3 buts montpelliérains. C’était donc à son tour de prendre la pelle. La participation de Vitorino Hilton, qui n’a pas marqué de but, répond à un besoin d’impliquer tout l’effectif montpelliérain. « Il faut que les défenseurs et les gardiens qui ne sont pas amenés à marquer des buts se sentent concernés », indique le club.

« Si chacun faisait un petit geste, la planète irait mieux. »

Les joueurs ont énormément apprécié cette action pour la planète. « Je trouve que c’est une super initiative du club. Surtout en ce moment où la planète Terre passe un mauvais moment, salue l’international portugais Pedro Mendes. Il faut réduire l’utilisation de plastique, ramasser les déchets des plages et faire attention à ne pas polluer la mer. En tant que footballeur, on montre l’exemple. Comme doivent le faire les parents. », a déclaré Pedro Mendes. « Le club a fait quelque chose d’exceptionnel. Si chacun faisait un petit geste, la planète irait mieux. », a souligné de son côté Vitorino Hilton.

Le mois prochain, les micocouliers, poiriers de Chine ou chênes blancs pousseront au chaud dans la terre de Palavas. Au total, une dizaine de villes de l’Hérault devraient en bénéficier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.