mégot

Le collectif Clope se bat contre les mégots de cigarette

À Montpellier, le collectif Clope (collecte locale organisée pour l’environnement) souhaite éradiquer les mégots de cigarette dans les rues. Tous étudiants en sciences politiques, ils se sont mobilisés le 14 avril pour collecter ces déchets et les redonner à une entreprise spécialisée dans leur recyclage.

Une marche pour le recyclage

Un groupe d’étudiant en sciences politiques ont marché dans les rues de la ville de Montpellier pour ramasser tous les mégots de cigarettes qui trainaient. Ce collectif a pour objectif de mettre en évidence la pollution accablante des déchets de cigarette en ville.

Le nom choisi pour ce projet est porteur de sens. Baptisé Clope, il souhaite sensibiliser aux impacts environnementaux négatifs du nombre croissant de mégots dans les rues. À l’aide d’une marche, ils ont ramassé tous les mégots qu’ils ont pu trouver, pour ensuite les confier à une entreprise de recyclage.

Ils dénoncent également un manque de cendriers dans les rues, poussant les fumeurs à jeter leurs cigarettes à même le sol. Ils ont obtenu du doyen de leur faculté, à l’université de Montpellier, l’installation de cendriers tests sur le campus.

Une problématique environnementale

Les mégots de cigarette représentent un enjeu écologique majeur pour les pouvoirs publics. Ils contiennent de nombreuses substances toxiques qui se déversent dans les caniveaux et qui finissent dans les sols et dans la mer.

Il faut pas moins de 5 ans pour qu’un mégot puisse se dégrader entièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.