Grâce au digital, le groupe Casino continue d’innover sur les outils promotionnels

Le groupe Casino avait déjà commencé la diminution et l’arrêt de la diffusion de ces imprimés avec Monoprix. Depuis le lundi 3 février, il est passé à la vitesse supérieure. Ses enseignes 50 Géant, Casino supermarchés et Leader Price stoppent la diffusion des catalogues publicitaires. Objectif : réduire l’impact écologique du groupe dans un secteur très pollueur.

Chaque année, plus de 20 milliards de prospectus publicitaires (pour près de 900 000 tonnes), soit un quart des papiers distribués en France, sont déposés dans les boîtes aux lettres des Français par l’ensemble des enseignes. Il s’agit généralement de publicité non sollicitée et ignorée, dont la production et l’acheminement représentent un immense gâchis d’arbres et d’eau.

« Le test durera deux mois pour l’instant »

Pour mettre fin à ce gaspillage, le groupe Casino avait engagé en 2019 son enseigne Monoprix à ne plus distribuer d’imprimés publicitaires dans les boîtes aux lettres. Soit 30 millions d’unités annuelles, correspondant à 2 400 tonnes de papier. Or ces prospectus ne sont pas lu ç 80 voire 90% et n’emmènent que 10 à 15 % de clients dans les magasins.

Le lundi 3 février, le distributeur a décidé de passer à la vitesse supérieure en impliquant cette fois ses autres enseignes que sont 50 Géant, Casino supermarchés et Leader Price stoppent. Elles doivent à leur tour stopper la diffusion des prospectus : « Le test durera deux mois pour l’instant. Et bien sûr, nous contrôlerons de près les évolutions de chiffre d’affaires, quitte à arrêter si besoin », précise Alban Schleuniger, directeur marketing digital du groupe Casino, à l’occasion de son intervention lors du Hubday jeudi 30 janvier.

Le prospectus devient digital, interactif et géo-localisé

Le Géant Casino déploie parallèlement une kyrielle de solutions digitales pour adresser différemment ses communications et messages publicitaires, notamment par le biais de son application mobile Casino Max. « Nous travaillons avec le groupe depuis 4 ans. Nous avons reçu un brief de leur part pour baisser la diffusion de prospectus », confirme Cédric Genet, manager de Tiendeo France, solution qui digitalise les catalogues publicitaires,

Avec Tiendeo, le prospectus devient digital, interactif et géo-localisé. Il permet d’effectuer des recherches et de déclencher des alertes sur des produits que l’on recherche. En plus, cette solution adapte la consultation du prospectus au PC et au mobile grâce à une linseuse spécifique.

Une solution digitale, moins onéreuse que la version papier.

La fin des prospectus est motivée par l’envie de faire évoluer la communication en faisant appel à des outils plus respectueux de l’environnement. Et elle permet de déployer une solution digitale, moins onéreuse que la version papier. « Cette baisse des dépenses est reallouée en partie sur des dépenses online, explique Alban Schleuniger. Chez Géant, 1 client sur 4 fait ses courses avec l’application mobile de l’enseigne. Pour eux, il n’y a plus aucune raison de leur adresser un prospectus. La réallocation du budget se fera sur les non-encartés. », indique le patron du marketing digital du groupe de Jean-Charles Naouri.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.