Une petite fille concentrée sur sa tablette.

États-Unis : un jeu vidéo pour soigner le Trouble de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH)

 

Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a autorisé, il y a quelques jours, le jeu vidéo EndeavorRX comme prescription médicale aux enfants souffrant de trouble de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH). 

Les autorités sanitaires américaines viennent d’approuver le premier traitement basé sur un jeu vidéo pour les enfants présentant un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). L’agence américaine du médicament (FDA) a indiqué lundi avoir donné son feu vert pour la vente sur ordonnance de « EndeavorRX », un jeu de la start-up Akili Interactive, pour les enfants de 8 à 12 ans ayant ce trouble. Selon Jeffrey Shuren, l’un des responsables de l’agence publique, ce jeu « offre une option non médicamenteuse pour améliorer les symptômes associés au TDAH et est un important exemple du domaine croissant de la thérapie numérique ».

Un effet secondaire mineur

Pour prendre cette décision, la FDA a examiné une étude menée pendant sept ans sur 600 enfants atteints de TDAH. Cette étude a déterminé que 30 % des jeunes patients « n’avaient plus de déficit d’attention mesurable sur au moins une mesure » après avoir joué à EndeavorRX pendant un mois. Et la moitié des parents voyaient une nette amélioration du comportement de leur enfant. Et si certains joueurs ont ressenti des maux de tête, cet effet secondaire reste mineur en comparaison de ceux favorisés par les médicaments traditionnels, assurent les spécialistes.

EndeavorRX permet aux enfants de contrôler des personnages ressemblant à des dessins animés se déplaçant sur un hoverboard volant. Il s’agit de zigzaguer entre les obstacles et de collecter des points dans un paysage de rivière glacée ou de fournaise. Si les résultats sont largement satisfaits, la FDA souligne néanmoins que ce jeu ne saurait se suffire à lui-même. Elle le recommande simplement en complément d’un traitement médicamenteux.

EndeavorRX conseille vingt-cinq à trente minutes de jeu par jour

Cependant, la prescription d’un jeu vidéo à des enfants atteints de trouble du déficit de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH) pourrait susciter des craintes justifiées. En effet, il y a des risques d’une addiction au jeu, un trouble reconnu par l’OMS dans sa 11e version de la Classification internationale des maladies (CIM) publiée en 2018. Pour éviter cette addiction, EndeavorRX préconise que l’enfant y joue seulement vingt-cinq à trente minutes par jour, cinq jours par semaine pendant un mois.

On ignore encore quand EndeavorRX arrivera sur le marché mais il est possible de s’inscrire sur une liste d’attente pour l’obtenir, via Internet. Aux Etats Unis, près de 4 millions d’enfants de 6 à 11 ans souffrent de TDAH. Les personnes atteintes de ce trouble manifestent des difficultés de concentration et de l’hyperactivité. Elles peinent souvent à rester en place, à attendre leur tour et agissent de façon impulsive. Cette maladie se remarque davantage chez l’enfant (le diagnostic a généralement lieu autour de sept ans) que chez l’adulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *