Des produits frais dans un supermarché

Poitou-Charentes : Un supermarché coopératif verra le jour en septembre prochain

 

Le 13 septembre prochain, un supermarché coopératif, qui appartient à ses clients, ouvrira à Poitou-Charentes. Son nom : le Baudet. Il proposera des produits locaux de qualité à prix réduits. Mais pour acheter ces denrées, il faut être coopérateur c’est-à-dire investir 100 euros et donner un peu de son temps.

« L’idée c’est que ce soit accessible à tous »

C’est une initiative inédite en Poitou-Charentes. Un supermarché coopératif, baptisé le Baudet, va voir le jour le 13 septembre 2019. Sa particularité, c’est qu’il appartient entièrement à ses clients, lesquels devront néanmoins acheter 10 parts sociales à 10 euros, soit un montant total de 100 euros pour avoir accès aux produits locaux de qualité à prix réduits.

Toutefois, dans un souci de « mixité sociale » et » »d’accessibilité », le supermarché Baudet accepte les étudiants ou toute personne bénéficiant des minima sociaux. Ils peuvent devenir coopérateurs en achetant simplement une part. « L’idée c’est que ce soit accessible à tous », fait savoir Ghislain Bourdilleau, à l’origine du projet. En échange de cet investissement, les coopérateurs ont accès aux produits avec des réductions de 20 à 30 %. Ils devront également consacrer au moins trois heures de leur temps par mois au Baudet. C’est la règle.

Le supermarché coopératif de Poitou-Charentes compte aujourd’hui 80 membres, mais son concepteur espère atteindre la barre des 100 pour l’ouverture prévue le 13 septembre.

Un concept tout droit sorti d’un documentaire

Le projet est parti d’une observation de Ghislain Bourdilleau en 2016. Alors qu’il regarde la télé, il tombe sur un reportage sur le Park Slope Food Coop, un supermarché coopératif fondé en 1973, dans un quartier de Brooklyn, à New York. Tout de suite ça fait tilt dans sa tête : « Là, je me suis rendu compte qu’il y avait de la place pour des initiatives locales » confie-t-il. Dès lors le Poitevin décide de lancer une initiative similaire chez lui. Avec des amis, il organise alors des réunions, à l’issue desquelles l’association Le Baudet voit le jour en février 2018. En avril 2019, c’est la coopérative qui est créée à son tour.

L’objectif du Baudet est de mettre en place des circuits courts. L’association privilégie alors des produits locaux, de qualité ou bio en s’appuyant sur les producteurs du département et/ou de la région. Le supermarché propose en outre du vrac pour réduire au maximum les déchets.

Bientôt des espaces de convivialité

Au-delà de ce qu’on trouve dans un supermarché coopératif, Ghislain Bourdilleau veut offrir une certaine convivialité aux coopérateurs. C’est pourquoi l’association réfléchit à l’organisation de de manifestations et ateliers thématiques au sein même du magasin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.